enquete-50a

PFC Brécey

1. Situation géographique

Chef-lieu de canton de 15 communes, Brécey est un bourg rural de 2113 habitants, situé dans le sud de la Manche, à 20km à l’est d’Avranches. C’est surtout vers cette ville, ou encore vers Villedieu et Saint-Hilaire du-harcouàt, que les Brécéens se dirigent volontiers pour leurs achats de quelques importance : ces villes sont elles aussi distantes d’une vingtaine de kilomètres.

2. Situation économique et démographique

Appartenant à une région d’élevage, le canton connaît une situation agricole semblable à celle de ses voisins. Les fermes s’agrandissent, le nombre d’exploitations diminue. La population agricole représente 30% de la population totale alors qu’elle n’est que de 10% dans le reste du département (la Manche). Par ailleurs 120 résidents britanniques se sont installés dans le canton, 75% d’entre eux y possèdent une résidence secondaire, 25 % sont propriétaires d’une résidence principale et exercent des professions libérales, artisanales ou artistiques.

La commune de Brécey elle-même possède les commerces et les services habituellement implantés dans une telle localité : magasins d’alimentation, banques, assurances, services médicaux, perception, collège, maison de retraite. Les activités artisanales et les petites industries qui s’y sont développées concernent la transformation du bois (charpentes en lamellé-collé), les travaux publics, la distribution d’engrais agricoles, la production d’aliments pour bétail, la commercialisation de viande en gros. Une distillerie qui accueillait encore voilà peu la production de pommes des vergers environnants, a cessé son activité en 2001. Même si, de façon plus inattendue, des entreprises de parapharmacie et d’électronique très spécialisées ont pu y prendre leur essor, Brécey reste un gros bourg rural qui a évolué au fil des ans et s’est adapté aux nouvelles données économiques tout en s’intéressant au tourisme vert.

Après une chute de la démographie entre 1962 et 1975, Brécey a retrouvé et dépassé de quelques unités la population qu’elle avait en 1954 (2110 habitants). Ce sont surtout des employés, des ouvriers, des agriculteurs, des artisans et des petits commerçants qui habitent dans la commune. Quant aux classes habituellement dites ‘privilégiées’ sur le plan financier et/ou culturel, elles restent peu importantes en nombre, et, à quelques exceptions près, leurs représentants ne sont pas natifs de la commune.

3. Situation linguistique

Brécey se situe au sud le la ligne de Joret et appartient au domaine du Grand-Ouest. Récemment, une enquête menée par Catherine Bougy (Univ. de Caen) en 2003-2004 a mis en évidence un émiettement et une régression du dialecte normand local mais une bonne vitalité du parler régional, dans deux communes proches de Brécey : Sainte-Pience (point 21 de l’ALN) et REffuville (point 28 de l’ALN). Brécey ne doit pas faire exception à ces résultats.