enquete-75c

L’enquête a été réalisée à Paris entre décembre 2004 et juin 2005. Les enregistrements ont été effectués par Kathrine Asla Østby (10 locuteurs) et Géraldine Mallet (2 locuteurs). Les transcriptions et codages ont été effectués par Frédérique Codron.

Les locuteurs sont tous des « gens de connaissance » ou des amis d’amis de l’enquêteur. L’échantillon compte 6 femmes et 6 hommes, répartis en trois tranches d’âges reflétant aussi des différences dans leur situation de vie, notamment leur situation professionnelle. Les seniors (2 femmes, 2 hommes) ont tous plus de 50 ans. Ils sont mères et pères de famille et aussi grands-parents. Un des locuteurs masculins est en fin de carrière, l’autre est à la retraite ; les femmes ne travaillent pas. Les moyens (2 femmes, 2 hommes) ont entre 30 et 50 ans et sont typiquement en pleine carrière ; l’aînée du groupe se distingue cependant des trois autres étant mère de famille et femme au foyer. Les juniors ont moins de 30 ans et se trouvent dans une phase de transition entre études et travail.

L’enquête se caractérise en outre par ce que les 12 locuteurs appartiennent aux couches très favorisées de la capitale, formant un échantillon socialement homogène. D’ascendance maternelle et/ou paternelle parisienne, ils ont toujours, ou depuis leur très jeune âge, habité Paris ; ils font partie de la grande bourgeoisie qui se définit par une position dominante dans la société, associant capital économique, capital culturel et capital social. Les locuteurs ont grandi et habitent dans le centre-ouest parisien, dans de grands appartements « bourgeois ». Bien qu’enraciné à Paris, il s’agit d’un groupe qui est très mobile :  beaucoup d’entre eux ont des résidences secondaires dans d’autres régions de France, souvent des résidences qui appartiennent à leur famille depuis des générations, et ils ont aussi beaucoup voyagé au niveau international. Le groupe se caractérise en outre par un niveau d’éducation élevé : ils ont fréquenté des établissement d’enseignement prestigieux, qu’ils soient publics ou privés, certains d’entre eux sont allés en pension ou ont eu des précepteurs à la maison. Quant aux études supérieures, la moitié des sujets ont intégré une Grande Ecole de commerce ou d’ingénieur, les autres ont typiquement fait des études de droit, de langues ou d’histoire de l’art. Ils occupent généralement dans le monde professionnel des positions qui impliquent des responsabilités importantes. Par contre, les mères de famille, ayant également fait des études supérieures souvent très longues, n’exercent pas de métier, mais s’occupent de l’éducation des enfants, des relations sociales, etc.

Les locuteurs ont été interviewés à leur domicile, parfois avec d’autres personnes présentes, notamment des membres de leur famille ou des amis du locuteur. Les enregistrements sont d’une bonne qualité, permettant des analyses acoustiques.