enquete-13b

PFC Aix-Marseille

Le point d’enquête PFC Aix-Marseille a été réalisé en 2003-2004 dans la région marseillaise par Annelise Coquillon. Marseille est une commune d’environ 800 000 habitants (2e ville de France), située dans le Sud de la France sur les bords de la mer Méditerranée. De par sa situation géographique, cette ville portuaire jouit d’une grande diversité économique et d’un fort brassage de populations. Le provençal, dialecte de l’occitan moyen, y était communément parlé jusqu’au XIXème siècle et est resté la langue maternelle de nombreux locuteurs jusqu’au début du XXème. Le français parlé dans la région marseillaise présente ainsi de nombreux traits issus de cette langue régionale.

L’enquête comprend 8 locuteurs d’une même famille : 3 femmes et 5 hommes, sur trois générations. Il s’agit d’une famille originaire de Septèmes-les-Vallons (commune de Marseille) dont certains membres ont emménagé dans des villes avoisinantes (Aix-en-Provence, à 20 km) ou dans le centre de Marseille. Tous n’ont que peu voyagé, et lorsque c’est le cas, toujours dans un cadre de séjours touristiques (inférieurs à 1 mois). Ils sont issus de milieux socio-économiques moyens ou ouvriers. Les deux locuteurs les plus âgés (82 ans) parlent couramment provençal, l’ayant eu comme langue maternelle en même temps que le français. La 2nde génération (45, 53, 57 et 58 ans) le comprend mais ne le parle pas ou peu. Les plus jeunes (27 et 31 ans) n’ont que quelques notions de cette langue régionale.

Il s’agit de la belle-famille de l’enquêtrice, qui fait donc partie de leur cercle proche depuis une dizaine d’années. Les enregistrements ont ainsi pu avoir lieu aux domiciles respectifs des locuteurs, au moyen d’un enregistreur numérique et d’un micro externe.