enquete-sva

PFC Nyon

L’enquête a été réalisée en hiver 2002 à Nyon et dans ses environs. Les enregistrements ont été effectués par Helene N. Andreassen, Norvégienne et étudiante de Cand. Philol. (= master) de l’Université de Tromsø, Norvège, sous la direction de Chantal Lyche, de nationalité française et professeur de linguistique française à l’Université d’Oslo. Les transcriptions et codages ont été effectués par Andreassen, vérifiés par Julien Eychenne en 2002, puis par Isabelle Racine et Marion Didelot en 2014 afin de préparer la publication de Variations of Spoken French (Detey et al., 2016). Cette enquête a pu être réalisée grâce au financement de l’Université de Tromsø.

Nyon, petite ville d’un peu plus de 20’000 habitants, fait partie du canton de Vaud, le plus grand canton suisse entièrement francophone. Chef-lieu du district du même nom, elle se situe à mi-chemin entre les villes de Genève et de Lausanne. Entourée de vignobles, la ville se trouve au bord du lac Léman mais également au pied du Jura. Nyon est connue dans le monde du sport en Europe puisqu’elle abrite le siège de l’UEFA. Par ailleurs, chaque année, en juillet, plus de 200’000 festivaliers envahissent la ville pour assister au plus grand festival de musique en plein air de Suisse, le Paléo Festival. Ce festival, qui fait partie des événements musicaux majeurs de la scène européenne, a célébré en 2016 son 40ème anniversaire.

Les 12 locuteurs du corpus se répartissent de la manière suivante : 5 femmes et 7 hommes. 3 tranches d’âge sont couvertes avec 5 locuteurs entre 30 et 32 (2 femmes et 3 hommes), 5 entre 46 et 59 ans (2 femmes et 3 hommes) et 2 entre 65 et 70 ans (1 femme et 1 homme). Les 12 locuteurs de l’enquête vivent tous à Nyon ou dans des villages environnants (Begnins, Founex, Gland, Prangins), région où ils ont passé la majorité de leur vie. Ce sont des amis de l’enquêtrice, ainsi que des membres de leurs familles, des voisins et des amis. Les enregistrements ont dans la majorité des cas été réalisés au domicile des amis de l’enquêtrice, au moyen d’un enregistreur numérique et d’un micro externe. Les amis de l’enquêtrice sont de ce fait présents dans plusieurs conversations libres.

Au protocole habituel du projet PFC ont été ajoutée 1 liste de 37 mots, dont la première partie a été développée par VALIBEL (Belgique), et la deuxième en collaboration avec Cécile Fougeron, Université de Genève (code des fichiers : s). Cette liste contient des phénomènes spécifiquement intéressants pour les variétés de Suisse romande (réalisation de consonnes finales : sourcil, nombril ; opposition de longueur en finale : ami–amie, bleu–bleue ; voyelles moyennes en finale : mot–maux, mettrai–mettrais ; diérèses : nuage, nuée). En outre, le texte à lire comprend un paragraphe supplémentaire, également développé par VALIBEL (code des fichiers : p)